MADEMOISELLE & Brown U.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Jeremiah && Brennan »

Aller en bas 
AuteurMessage
Brennan Christians

avatar

Messages : 182
Date de naissance : 21/12/1992
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 25
Crédit Avatars : Hahaa.

ME MYSELF AND I
DOUBLE COMPTE ::: No.
PROPOSITION DE TOPIC ?: Fermée
MY RELATIONSHIPS :::

MessageSujet: « Jeremiah && Brennan »   Sam 6 Juin - 18:38


JUST YOU & ME.




    Le sport et Brennan. Brennan et le sport.
    On ne pouvait pas dire qu’ensemble ils ne faisaient qu’un. Peut-être que bouger était trop… Transpirant pour un intellectuel comme lui ? Puis on pue après avoir couru dans tous les sens. On pue, on est mouillé, on colle, beurk. La totale !
    Mais c’est malgré tout ce que décida de faire notre jeune homme. Ce n’est pas que rares étaient les fois où il décidait d’aller faire quelques paniers au gymnase, mais presque. D’habitude, il préférait aller courir à la plage, ou aller à la salle de muscu. Il trouvait ça plus motivant. Mais là… Bref. Puis il faut dire qu’avec la journée de merde qu’il avait passé, il avait besoin de se défouler.


      07h55, le réveil sonne. On était vendredi, et histoire de bien finir la semaine, Brennan était en retard à son premier cours de mathématiques qui était à 08h00. En sachant bien évidemment qu’il devait se doucher, manger, s’habiller, etc… C’est en ronchonnant que le jeune homme se leva, s’emmêlant les pattes dans ses draps blancs. Il perdit l’équilibre, et s’écrasa face contre terre.

      -« P*tin de m*rde de bord*l de mes deux ! »

      Ah charmant ! C’est du joli ça, Brennan. Marmonnant toujours des insultes à qui veux l’entendre, il enfila son jean en oubliant son boxer, enfila un tee-shirt à l’envers, et bien évidemment se trompa de pieds en mettant ses chaussures. Son sac sur l’épaule, il claqua la porte et traversa le couloir comme une furie. S’il avait pu constater à quel point il était ridicule, sûrement qu’il aurait arranger tout ça.
      Mais c’est dans cette tenue qu’il passa toute sa matinée, de 08h00 à 14h00. Insouciant aux regards et rires des autres étudiants lorsqu’il passait dans le couloir. A quoi bon s’intéressait à eux, ils riaient toujours pour un rien. Ce n’est qu’en allant aux toilettes qu’il réagit enfin. Alors qu’il ouvrait la fermeture de son pantalon afin de faire pipi, il surprit un regard appuyé de son voisin d’urinoir vers le bas de son ventre.

      -« Qu’est ce que tu regardes toi ? T’as pas le même ? »

      Ce n’est qu’en refermant son jean qu’il sentit comme un malaise. Comme s’il manquait quelque chose… Tournant le dos au voyeur, il observa un instant son bas-ventre, puis ouvrit de grands yeux. Son boxer ! Vache ! Son regard descendit plus bas et s’arrêta sur ses chaussures. Mais quel bordel… Vexé et se sentant un peu stupide, il s’enferma dans un WC et remit de l’ordre dans tout ça. Le sous-vêtement lui faisait cruellement défaut, et le tissu frottant contre sa fesse lui donnait d’irrésistibles envies de se gratter. Il prit du papier, et se moucha. Manquait plus qu’il attrape la crève et il aurait la totale. Après avoir jeté le papier dans la cuvette, il tira la chasse et Ô surprise ! Comme s’il n’avait pas assez la poisse comme ça, le WC avait une fuite, en bas, et ses chaussures de retrouvèrent aspergées d’eau.

      -« Merde merde merde ! »

      Non vraiment là, il commençait à en avoir marre. Ce n’était vraiment pas son jour, et en plus il avait un examen important dans quinze minutes. S’il le ratait, il irait sûrement se pendre, par là. Et effectivement trois heures plus tard, en sortant de la salle, il fut horriblement tenté par cette idée. Dépité, il rentra à sa chambre, et se laissa tomber comme une masse sur son lit. Levant son poignet à hauteur de ses yeux bruns, il vit qu’il était déjà 19h30. Qu’allait-il faire ce soir ? Il était trop fatigué pour réviser, et il n’avait pas envie de faire la fête. Comme toujours. Prit d’une idée, il se leva et se dirigea vers son placard. S’habillant d’un short blanc lui arrivant à mi-cuisse, d’un débardeur rouge, il laça les lacets de ses chaussures de sport et sortit, direction le gymnase. A pattes, cette fois-ci, le bâtiment étant juste à côté. Il pénétra sur le terrain vide et silencieux, son ballon à la main. Puis s’enchaînèrent dribbles, paniers, feintes… Qu’il s’amuse, allez !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremiah N. Owens

avatar

Messages : 114
Date de naissance : 22/06/1988
Date d'inscription : 30/05/2009
Age : 30
Crédit Avatars : Alpes Maritimes (06) - France

ME MYSELF AND I
DOUBLE COMPTE ::: Je n'ai pas de doubles comptes et ne compte pas en avoir, c'est le cas de le dire.
PROPOSITION DE TOPIC ?: Ouverte
MY RELATIONSHIPS :::

MessageSujet: Re: « Jeremiah && Brennan »   Lun 8 Juin - 10:58

    Jeremiah s'ennuie. Il ne sait absolument pas quoi faire de ces journées, en ce moment. Bien évidemment, elles sont toutes remplies avec les cours et les révisions. On peut même dire qu'elles occupent considérablement Jeremiah, le rendant à son tour occupé. Mais, il ne sait pas pourquoi, ce n'est pas assez suffisant pour lui. Ce n'est pas assez stimulant. Depuis le début de la semaine, lorsqu'il est dans une salle de cours, il rêvasse plus en regardant par la fenêtre ou bien en faisant des dessins dans les marges de ses feuilles de cours. Ça ne l'empêche pas pour autant de travailler, il arrive à maintenir son niveau (qui est plutôt brillant). Mais, il n'y a pas d'autres explications : il s'ennuie et ça le rend alors un peu triste, un peu déprimé. Il n'y a rien qui est susceptible d'attirer son attention en ce moment. La majeure partie des élèves de l'université de Brown sont tous obsédés par les examens de fin d'année qui sont en train d'avoir lieu. Jeremiah se concentre dessus, bien évidemment, étant donné qu'il veut réussir. Mais, il a une folle envie de s'amuser, de rendre ses journées un peu plus excitantes. Même les conversations avec Angélique ou bien Carlee n'arrivent pas à le distraire un peu. Jeremiah espère en tout cas que l'arrivée du week end l'aidera à aller mieux.

    Nous sommes Vendredi. Pour la majeure partie des élèves de l'université de Brown, il s'agit là du dernier jour de la semaine. Mais, il y en a toujours qui ont moins de chances ou qu'ils le cherchent bien, qui ont cours également le samedi. Heureusement pour lui, Jeremiah a toujours fait en sorte de ne pas avoir de cours le samedi. Pour lui, le week end, c'est quelque chose de sacré. Il ne faut pas y toucher et ça à toujours été comme ça, même du temps où il vivait à New York. A cette époque, qui ne remonte à pas si longtemps que d'ailleurs, les weeks end de Jeremiah était surtout constitués de soirées et autres fêtes dans des clubs ou bien chez les uns et les autres. Parfois même les deux ! C'est donc avec une certaine satisfaction que Jeremiah affronta sa journée. Elle se passa d'ailleurs le plus normalement possible. Elle était même trop normale au goût de Jeremiah : il s'était lever, doucher, habiller, rendut en cours, travailler, discuter, manger, retravailler et rediscuter. A la fin des cours, il s'était rendu à la Bibliothéque avec Angélique, afin de réviser un peu. Depuis des semaines, la Bibliothéque est devenue le nouveau point de ralliement des deux amis mais aussi de pas mal d'autres d'étudiant(e)s. Jeremiah rentra ensuite chez lui. Il eut alors l'envie de sortir, de se vider la tête. Il se changea, enfila un short noir, un tee shirt blanc et une paire de basket. Armé de son I-Pod, il prévient Carlee et Angélique qu'il allait sortir et ne mangerait pas avec elles ce soir.

    Jeremiah quitta ensuite l'appartement, qu'il partage en colocations avec ses meilleures amies. Il n'allait pas manger avec les filles, il ira sans doute manger dans un fast-food en rentrant. Jeremiah voulait se défouler un peu. Il commença alors par mettre son I-Pod en marche, sur des musiques bien entraînantes. Puis, il courut jusqu'à l'université. En particulier jusqu'au Gymnase. Une fois arrivé, il ralentit le rythme pour s'arrêter complétement. Devant la porte, il entendit des bruits de ballons. Pourtant, il n'y avait pas d'entraînements de prévus ce soir. Jeremiah en était quasiment sûr. Il poussa quand même l'un des battants de la double porte et entra. Il avait vu juste, ou presque. Ce n'était pas un entraînement de l'équipe de basket mais plutôt d'un sportif solitaire. Et quel sportif ! C'est LE sportif de Jeremiah. En voyant son allure grande et un peu déglingé, un sourire naquit sur le visage de Jeremiah. Il fit quelques pas en direction de ce joueur répondant au doux nom de Brennan. Les mains dans son jogging, au niveau de ses fesses, Jeremiah attira son attention en se raclant la gorge, le regarda et dit :

      Ce n'est pas tous les soirs que je te vois faire du sport toi. En particulier, du basket !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/theshadowmystic
Brennan Christians

avatar

Messages : 182
Date de naissance : 21/12/1992
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 25
Crédit Avatars : Hahaa.

ME MYSELF AND I
DOUBLE COMPTE ::: No.
PROPOSITION DE TOPIC ?: Fermée
MY RELATIONSHIPS :::

MessageSujet: Re: « Jeremiah && Brennan »   Mer 10 Juin - 12:56





    En effet, il était rare que Brennan fasse du sport. Et cela ne datait pas d'hier, mais de son plus jeune âge. En primaire, déjà, il avait tout tenté afin d'être dispensé de cette activité physique sportive : prétendue maladie, chute douloureuse, chagrin divers, etc. Si au début quelques-unes de ses excuses avaient fonctionnées à merveille, les professeurs étaient devenus plus méfiants, et moins naïfs avec le temps. Brennan Christians ? Bien sûr qu’ils le connaissaient. C’était bien cet élève doté d’une incroyable capacité intellectuelle, mais victime d’une féniantise hors norme? Oh oui, il avait été connu dans la majorité des établissements où il était. Cela était tel que c’était parfois les profs qui lui suggérés des excuses, le devançant ! Il avait été plusieurs fois victime de leur ironie.

      Professeur : « Mr.Christians, j’espère que votre jambe blessée est soignée ? »
      Brennan : « Oui oui monsieur, merci. »
      Professeur : « Tant mieux. J’ai peine à vous accepter en sport. Vous êtes tout blanc ! Malade ? »
      Brennan : « Heu… Non non ça va je vous assu… »
      Professeur : « Je m’inquiète hein, rien de plus ! L’infirmière est présente aujourd’hui. Je l’ai prévenue personnellement que vous risqueriez d’être souffrant pendant deux heures seulement. »
      Brennan : « C’est vraiment gentil à vous mais je n’ai r… »
      Professeur : « Ne me remerciez pas, c’est normal. »


    Et oui. Le jeune homme était loin d’être un grand sportif. Mais il ne voyait pas l’utilité de cette activité ? A part si l’on souhaitait faire prof de sport à son tour, ou sportif de haut niveau, mais sinon… Enfin. Quoiqu’il en était, il avait fait un effort énorme en venant jusqu’au gymnase.

    Le basket ayant été le seul sport – avec l’endurance – où il avait non pas excellé mais réussit, il n’avait pas hésité en voyant un ballon de basket en haut de son placard. Il se trouvait désormais sur ce terrain, à dribbler et feinter comme s’il était face à des adversaires imaginaires. Peu lui importait de savoir quelle allure ou impression il donnait, tant qu’il s’amusait et se détendait. Il alla même jusqu’à pousser un cri - enfin, plutôt un rugissement de joie - en rentrant son premier panier de la soirée… Juste avant de s’apercevoir de la présence d’une autre personne. Jeremiah. Surpris de le voir ici, son regard alterna plusieurs fois entre le panier de basket – qu’il remerciait mentalement de lui avoir accorder un tel bonheur qu’il n’avait pas connu depuis qu’il avait treize ans – et le jeune homme qui se tenait lui aussi en tenue de sport. Il finit par récupérer son ballon en le calant sous son bras, et s’avancer vers celui-ci, ne pouvant s’empêcher de remarquer l’endroit où il avait posé ses mains. Arf. Saligot.
    N’y laissant apparaître aucun autre sentiment que la joie, le visage de Brennan s’éclaira d’un petit sourire.

    -« Je me préserve. »

    Il s’arrêta une fois en face de lui, posant le ballon à sa droite, par terre. Au moins là il ne le gênera pas. Puis il reporta son attention sur Jeremiah. Il avait l’impression que ça faisait une éternité qu’ils ne s’étaient pas vus. Et Dieu sait s’il lui avait manqué, même s’il ne l’aurait jamais avoué à qui que ce soit. Pas même à sa meilleure amie. Et oui… Sur ce sujet là aussi il voulait se préserver. Eviter toute difficulté, peine, colère ou autre.
    Désignant son jogging d'un mouvement du menton, il ajouta:

    -« Et je ne suis pas le seul. C'est peut-être la troisième fois que je te vois dans cette tenue!
    Comment vas-tu, depuis le temps? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremiah N. Owens

avatar

Messages : 114
Date de naissance : 22/06/1988
Date d'inscription : 30/05/2009
Age : 30
Crédit Avatars : Alpes Maritimes (06) - France

ME MYSELF AND I
DOUBLE COMPTE ::: Je n'ai pas de doubles comptes et ne compte pas en avoir, c'est le cas de le dire.
PROPOSITION DE TOPIC ?: Ouverte
MY RELATIONSHIPS :::

MessageSujet: Re: « Jeremiah && Brennan »   Jeu 11 Juin - 12:27

    Afin d'essayer de rendre sa soirée un peu plus intéressante et de se bouger un peu l'esprit, en l'accaparant par une activité physique qu'il apprécie, Jeremiah décida de se rendre au Gymnase afin de marquer quelques paniers, mais surtout de courir et de se dépenser. Ce n'est pas une activité qu'il aime, attention, il l'apprécie, c'est autre chose. Il savait qu'à cette heure-ci, le Gymnase serait vide. Il ne risque donc pas de déranger des gens, ni même d'être dérangé en retour. C'est donc pour toutes ses raisons que Jeremiah se changea, enfilant un tee-shirt, un jogging et une paire de basket, et fila au Gymnase. Il n'a pas de ballons avec lui, il prendra un se trouvant dans la Réserve qu'il remettra ensuite en place, ni vu, ni connut. Mais, Jeremiah ignore encore qu'il a vraiment bien fait de s'offrir un petit moment dans le Gymnase. Il ne le sera que lorsqu'il ouvrira les portes mais n'aura pas encore idée de ce qui l'attend.

    En rentrant dans le Gymnase, arrivé sur le terrain, Jeremiah vit qu'il n'était pas seul. Sa 1ère réaction fut la déception : il n'allait donc pas pouvoir jouer tranquillement, seul, son I-Pod à fond dans ses oreilles. Mais, en observant la personne qui était avec lui, Jeremiah ne pouvait empêcher un sourire de se dessiner sur ses lèvres. Il se dit que, finalement, cette personne peut rester autant de temps qu'elle veut. Ou pluôt qu'il veut car Jeremiah a affaire à un garçon. Non, disons plutôt à un homme. Et pas n'importe quel homme. Il s'agit de Brennan Christians, un séduisant étudiant de l'université de Brown (comme Jeremiah). La relation entre les deux jeunes hommes est très particulière et, si on en connait la nature ou qu'on a un aperçu, on peut comprendre le sourire qui se dessine sur le visage de Jeremiah. Ce dernier signala alors sa présence par un raclement de gorge tandis que Brennan regarda, fierement, le panier de basket dans lequel il venait de marquer.

      Joli tir en tout cas, félicita Jeremiah en montrant de son index le panier de basket.


    Le visage de Brennan alterna alors entre ce fameux panier dans lequel il venait de marquer et Jeremiah. Au bout de quelques secondes, Jeremiah fut un peu véxé. Déjà que Brennan le perturbe un peu, si en plus il s'intéresse à un panier de basket au lieu qu'à lui, Jeremiah risque de mal le prendre. Mais, il arriva à se contenir et surtout à se taire. En temps normal, Jeremiah n'aurait pas hésiter à rappeller à l'ordre Brennan en lui disant qu'il était là. Mais, les choses sont différentes avec Brennan : c'est ça qui le perturbe, en partie du moins. Brennan s'avança vers Jeremiah, il posa le ballon qu'il tenait dans ses mains sur le sol, à sa droite. Puis, il lui parla un peu. Jeremiah pouffa un peu de rire : Brennan avait parfaitement raison, ce n'est pas souvent que Jeremiah porte une tenue de sport. Brennan a plus l'habitude de le voir avec un jeans, une paire de converse et une chemise par exemple.

      Tu es plus habitué à me voir dans d'autres tenues, il faut bien l'admettre. Ou alors, sans la moindre tenue du tout.


    Jeremiah réalisa alors, mais malheureusement trop tard, la réplique qu'il venait de sortir. Il ferma un peu les yeux, faisant un sourire gêné. Puis, il les reouvrit, regardant toujours Brennan. Jeremiah espère ne pas l'avoir un peu intimidé. C'est, en tout cas, une autre forme de troubles que cause Brennan chez Jeremiah et ça commence vraiment à l'énerver.

      Je vais bien, merci. Aussi bien que je puisse aller disons répondit Jeremiah. Excuse moi pour la remarque un peu ... idiote, que je viens de te faire.


    Alors que Jeremiah rajouta sa phrase d'excuse, il passa une main sur ses fesses, tentant de mettre sa main dans l'une des poches. Mais, par manque de chances, il n'y en avait pas à l'inverse des jeans que porte Jeremiah. Un peu destabilisé de ne pas trouver un moyen de contenir sa main, Jeremiah la remit en place, sur sa hanche, comme si de rien n'était, tentant de rester naturel et il demanda à son tour :

      Et toi, ça va ?



* Bon sang ! Pourquoi je suis aussi nul ? On dirait une gamine de 14 ans *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/theshadowmystic
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Jeremiah && Brennan »   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Jeremiah && Brennan »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeremiah Clarke (1674-1707)
» Brennan Heart - Imaginary
» Brennan Heart - We Come & We Go (WE R EOS Mix) [WE R]
» Brennan Heart & Wildstylez - Lose My Mind [BRENNAN HEART MUSIC]
» JERRY KING & THE RIVERTOWN RAMBLERS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADEMOISELLE & Brown U. :: . BROWN UNIVERSITY . :: BROWN UNIVERSITY : " The sportive Ground Floor" :: Gymnase-
Sauter vers: