MADEMOISELLE & Brown U.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 People always leave ... but sometimes, they come back [PV SHANE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Mélanie Potencier

avatar

Messages : 97
Date de naissance : 27/10/1990
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 27

ME MYSELF AND I
DOUBLE COMPTE ::: Pas pour l'instant
PROPOSITION DE TOPIC ?: Fermée
MY RELATIONSHIPS :::

MessageSujet: People always leave ... but sometimes, they come back [PV SHANE]   Jeu 4 Juin - 17:45


Shane O'Connor & Mélanie Potencier


People always leave ...
but sometimes, they come back.





    Ces derniers temps, rien n’allait vraiment pour Mélanie. Elle ne sortait plus, se renfermait sur elle-même. Elle s’était construit un petit cocon autour d’elle, histoire de la protéger un peu. Elle était fragile, irritable, ses larmes coulaient parfois sans raison et elle se sentait affreusement seule. Oui, c’était ça, une solitude pleine. Des amis, elle en avait. Des tas même. Ils lui proposaient parfois de venir avec eux, de sortir, mais l’envie n’y était pas. Elle préférait rester chez elle, les yeux perdue dans des images, un plateau télé sur ses genoux. Elle devait se bouger, faire accélérer les choses, ne pas se laisser aller comme ça, mais elle se sentait faible, capable de rien.

    Quand elle se leva ce matin-là, c’est en trainant les pieds qu’elle se rendit dans la salle de bain. Après avoir enlevée sa nuisette, elle s’était mise sous la douche et l’eau qui coulait sur son corps la réchauffèrent un peu. Cette fois-ci, elle ne chanta pas, le cœur n’y était pas. Et puis chanter sous la douche, elle le faisait, mais c’était il y a longtemps. Au temps où elle avait encore de grandes ambitions et l’envie d’aller plus loin dans la vie. Quand on est jeunes, on est insouciants, on ne sait pas ce qu’est la vie d’adulte. Elle aurait pu encore chanter sous la douche, mais chanter lui rappelle cet instant où elle avait encore son groupe de musique, ces instants où son frère était toujours auprès d’elle et où elle vivait d’amour et d’eau fraiche. Ce temps est révolu et la réalité nous revient en pleine face. La réalité est dure, elle nous claque à la gueule, Mélanie n’est plus c’elle qu’elle était avant.

    Sa douche terminée, elle s’habilla, se sécha les cheveux et sa maquilla légèrement. Elle se rendit ensuite dans sa chambre où elle prépara son sac avec ses cours. Elle passa ensuite par la cuisine, prit une cracotte et sortit de l’appartement. Son appétit aussi avait diminué. En fait, elle vivait au ralentit, sa petite vie était devenue morne et inintéressante. On était vendredi aujourd’hui, le dernier jour de la semaine. Après ça, le week-end et les sorties entre amis. Enfin, pour les jeunes qui ne sont pas dans le même cas que Mélanie.

    La journée passa, naturellement. Comme elle s’en doutait, on lui proposa à plusieurs reprise de se rendre à diverses soirées avec des amis et comme vous l’imaginez, elle a répondu à la négative. Même les cours ne l’avaient pas beaucoup intéressés, elle qui en général participe activement au cours de physique, c’était raté pour cette fois. Elle s’était affalée sur son banc et n’avait noté aucun calcul ni aucun exercice. Elle poussa un léger soupir quand cette journée de cours fut finie. Elle rentra chez elle à pieds et s’allongea sur son lit. Une nouvelle fois, elle se replongea dans ses souvenirs et pensa à son frère et à tous ses amis d’Australie qui lui manquaient. Ses pensées furent interrompues subitement. Un bruit fracassant se fit entendre et Mélanie se leva rapidement de son lit en regardant dans la direction du bruit. Elle constata qu’il s’agissait uniquement d’un tiroir qui venait de casser et que tous les objets qu’il contenait se trouvaient maintenant à terre. Ce tiroir n’était pas n’importe quel tiroir, c’était le tiroir de ses souvenirs, le tiroir où elle introduisait tout et n’importe quoi comme objets.

    Le premier objet qui attira son attention fut une boite à chaussure. Dans cette boite, il y avait des lettres, de nombreuses lettres. Elle le savait et n’avait donc pas besoin de l’ouvrir pour en être assurée. Et puis l’ouvrir réouvrirait une plaie encore plus grosse. Le deuxième objet fut un porte-clés, dedans il y avait une photo, celle d’une amie d’enfance qui vivait en Australie et elle. L’objet suivant était un cahier. Là aussi, elle savait ce qu’il contenait. Il contenait toutes ces chansons, des pires aux meilleurs, du brouillon à la finalité parfaite. Elle le savait mais elle le prit quand-même en main. Ce cahier était aussi très personnalisé et renfermait de nombreuses photos. Sa main parcouru avec douceur la couverture et la réaction ne se fit pas attendre. Elle fourra le cahier dans son sac, prit un porte mine qui était posé sur son bureau et le mit dans sa bouche. Elle sortit de chez elle en oubliant les clés à l’intérieur mais ce n’était pas bien grave, à son retour ses colocataires seraient surement présents.

    Mélanie courait dans la rue. C’était comme si toute la vitalité qu’elle avait perdue depuis ces quelques mois refaisait surface en une fois. Elle courait et elle connaissait le point final de son trajet. Une dizaine de minutes plus tard, elle y était, devant ce grand terrain de football. La nuit commençait à tomber et il n’y avait pas de lumière mais qu’importe, ça lui suffisait. Au fond d’elle, elle ne savait pas pourquoi elle avait choisi cet endroit, peut-être cherchait-elle simplement un endroit où elle serait au calme. C’était gagné, l’endroit était totalement désert. Elle monta plusieurs marches dans les gradins et s’assit, posant son dos contre un mur. Elle sortit ensuite son cahier de son sac et l’ouvrit à une page vierge. Le crayon en main, elle commença à écrire de nouvelles lignes.


Dernière édition par Mélanie Potencier le Sam 6 Juin - 19:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shane O'Connor

avatar

Messages : 79
Date de naissance : 08/06/1991
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: People always leave ... but sometimes, they come back [PV SHANE]   Jeu 4 Juin - 18:59

    Croire que tout est remplaçable est une erreur. Rien ne peut se remplacer, rien ne peut s’acheter ni même s’oublier. Toutes les bonnes, comme les mauvaises, choses ont une fin, certes, mais rien ne rend capable de les oublier. On ne peut pas remplacer son doudou lorsque l’on est enfant, on ne peut pas oublier l’enfance que l’on a passée et l’on peut encore moins acheter des sentiments. Pourtant, à cet instant précis, Shane venait de prouver le contraire. Il venait tout juste de prendre un nouveau départ, pour oublier son enfance et repenser à une partie de sa vie qu’il avait essayé de nombreuses fois de rattraper. Malheureusement, le passé nous reste toujours coller à la peau. Il y a maintenant près de deux semaines de Shane est arrivé ici. Originaire d’Australie il a littéralement tout quitté pour retrouver une personne et échapper a la vie misérable qui lui était destiné. Tout quitté est peu être une expression malvenue et fausse étant donné qu’il ne possédait strictement rien sauf tout ce dont un homme avait besoin pour commencer une nouvelle vie, du courage et de l’ambition.

    Il avait passé deux semaines à découvrir la ville, à se faire des amis ainsi que des ennemis, il avait du trouver une petite collocation, un petit boulot et s’inscrire en fac de langue … Beaucoup de choses pour un jeune homme totalement dépaysé. Il avait du également prendre soin de sa sœur et l’inscrire a la fac de son choix. Faire le choix d’emmener sa sœur avec lui n’était sans doute la meilleure décision qu’il n’ait jamais prise. Il était strictement hors de question qu’elle gâche sa vie et qu’elle devienne serveuse a vie dans un bar minable a se faire tripoter par tout le alcolos du quartier.

    En posant son premier pas sur le sol américain il n’eut qu’une idée en tête, revoir Mélanie, revoir celle qui l’avait quitté 3 ans auparavant. Elle était la seule femme dont il était tombé amoureux. Bien sur il avait un nombre incalculable d’histoires, toutes les courtes les unes que les autres. Lorsque Mélanie était partie vivre aux États-Unis, Shane resta un moment dans sa chambre, seul. Il ne pensait plus à rien sauf à elle. Il mit 3 mois à répondre à la première lettre qu’elle lui envoya. Il ne l’avait pas oublié mais il pensait ne jamais la revoir et entretenir des sentiments par cartes postales n’était surement pas une des idées lui plus brillantes. Mais lorsqu’il répondit à cette lettre, il reprit espoir et il savait qu’il la reverrait. Toutes les 2 semaines une lettre arrivait chez lui et toutes les 2 semaines une lettre arrivait chez Mélanie. La poste n’étant pas plus rapide, il se contentait d’une lettre toutes les 2 semaines mais ils s’envoyaient des tonnes de mail par jours. Puis les jours passèrent, ainsi que les années et les tonnes de mails et de lettres se transformèrent peu à peu en lettres exceptionnelle, une tout les 3 mois … Ne supportant plus cette situation et le manque de Mélanie il décida de la rejoindre. Il savait que se ne serait pas facile, qu’il y aurait beaucoup de contraintes et de difficultés mais il ne pouvait pas passer sa vie a attendre après un amour de jeunesse sans savoir si c’était réellement la femme de sa vie.


    En ville depuis 2 semaines, il commençait à connaitre quelques endroits et celui qu’il connaissait le mieux était le terrain de foot. Passionné depuis son enfance par ce sport, il le pratiqua très jeune, dans la rue d’abord puis dans l’équipe du lycée où il était le capitaine. Il ne connaissait pas bien la ville mais il savait à quelle heure ce terrain était vide et a quelle heure il pouvait jouer tranquillement. Son physique l’avait aidé à s’intégrer à la fac mais c’était encore le petit nouveau et il n’avait pas envie d’un conflit sur le terrain … C’est donc en fin de soirée qu’il décida d’aller faire un tour au terrain. I ne mit que quelques minutes pour enfiler un short long, un tee shirt et des baskets. C’est a lors muni d’un ballon qu’il se rendit au terrain. Une fois arrivé, il courra dernière le ballon et marqua quelques but. Rien de bien impressionnant. L’air était humide et il ne faisait pas très chaud mais quelque chose dans l’atmosphère parvenait à le réchauffer. Après 20 minutes de jeu il entendit un bruit au loin, il tourna alors rapidement la tête en direction du son qu’il venait d’entendre et remarqua une silhouette. Une silhouette qu’il connaissait parfaitement. Une jeune femme, aux cheveux blonds et aux traits corporels uniques. Elle était adossée au mur des tribunes et avait un crayon dans les mains. Il ne s’était absolument pas imaginer la croiser ici, maintenant … Il n’était de toute évidence pas près à la revoir et pourtant c’était certain, elle se tenait devant lui à plusieurs mètres et le regardait …

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélanie Potencier

avatar

Messages : 97
Date de naissance : 27/10/1990
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 27

ME MYSELF AND I
DOUBLE COMPTE ::: Pas pour l'instant
PROPOSITION DE TOPIC ?: Fermée
MY RELATIONSHIPS :::

MessageSujet: Re: People always leave ... but sometimes, they come back [PV SHANE]   Jeu 4 Juin - 19:32

    Mélanie était plongée dans ses phrases. Des paroles de musique qui sonnaient parfaitement bien. Les lignes s’écrivaient comme rien, comme si la solitude qu’elle éprouvait avait pu changer des choses, comme si tout ce qu’elle renfermait dans son cœur depuis tant de temps devait sortir et c’et en écrivant qu’elle se confiait. Dans un sens, elle venait de trouver un remède à sa solitude. Non pas qu’elle se sente moins seule ou accompagnée mais plutôt que le fait d’écrire ses pensées la soulage. Evidemment, ce style de chanson change du tout au tout mais après tout, pourquoi pas ? Il faut des ambitions dans la vie, des projets, Mélanie pourrait recommencer à chanter … Mais nous n’en sommes pas encore là.

    Cela faisait un moment que la jeune fille blonde était plongée dans ses écrits. Pas une seule fois elle n’avait relevé la tête et elle n’avait donc pas remarqué qu’un gars venait d’entrer sur le terrain. Pourtant, ce dernier ne se faisait pas discret et jouait librement. Mais quand Mélanie est concentrée, plus rien de peut la perturber. Rien sauf … Un bout de tuile dans le bas du dos. Sa faisait un moment que ce petit bout de pierre la dérangeait mais ce n’est que maintenant qu’elle se décide à le bouger. Elle aurait pu simplement le bouger de place en le mettant un peu plus à gauche ou à droite, mais non, quand Mélanie est dérangée, elle n’est jamais tendre. Elle prit le petit bout de tuile en main et la balança à l’autre bout des gradins. Quand l’objet rencontra le sol, un bruit assez fort se fit entendre.

    Mélanie se remit confortablement en place et se remit à écrire, cherchant les mots justes et des mots qui s’accordent. Cependant, quelque chose la dérangeait toujours. Ce n’était plus un bout de tuile ou autre, ce n’était pas quelque chose de matériel. Etrangement, elle se sentait observée. Elle leva alors à nouveau le regard de ses feuilles et scruta l’horizon. L’horizon ne lui apprit rien. En revanche, ce qui se trouvait plus bas lui en dit plus. Un jeune homme était debout et la regardait. Il ne se gênait pas, ça se voyait, il était presque en admiration. En temps normal, elle aurait gueulé un truc du genre « Tu veux ma photo ? » et le mec s’en serait allé mais là, les choses étaient bien différentes.

    Cette allure, ce visage, ces traits, elles les connaissaient tous par cœur. L’incompréhension s’éprit d’elle. Nul doute là-dessus, il s’agissait bel et bien de Shane, mais que faisait-il là ? Shane O’Connor est l’un de ses ex. Enfin, il faut le dire comme ça parce que c’est ce que c’est. En réalité, Mélanie a toujours été raide dingue de lui. Quand elle avait quitté l’Australie et qu’il ne l’avait pas retenue, elle lui en avait voulu mais au fond, c’était elle qui était partie et elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même. Arrivée en Amérique, elle lui écrivit une lettre. Lettre qui fut suivie de nombreuses autres et de nombreux mails. Mais l’incompréhension était toujours là, que faisait-il là ?

    Avait-il réellement pris l’avion et avait quitté l’Australie ? Ce pays qui lui tient tant à cœur. Et dans quel but ? La retrouver ? Car sa présence ici n’était pas une coïncidence. Tant de questions affluaient dans sa tête et elle devait en avoir les réponses. Elle déposa son cahier à ses côtés et se leva. Elle commença à descendre vers lui et n’était plus qu’à quelques mètres. Au fur et à mesure qu’elle s’approchait, elle retrouvait ses traits. Il n’avait pas tant changé en 3 ans. Un mètre les séparaient maintenant et Mélanie ne faisait pas attention où elle mettait les pieds. Son regard était perdu dans le sien. Arriva ce qu’il dut arriver, elle trébucha sur la pierre qu’elle venait de jeter quelques instants auparavant. Heureusement pour elle, elle fut rattrapée par les bras musclé du beau brun. Le contact avec sa peau fut comme électrique. Elle ressentit les mêmes sensations qu’autrefois et son cœur chavira à nouveau. Elle se releva rapidement et la lâcha. Cette douceur, cette chaleur, c’était trop de souvenirs. Un instant, elle se perdit une nouvelle fois sur ses traits. Il ne devait pas s’être rasé depuis un ou deux jours mais qu’importe, ça ne changeait rien à la beauté qu’il dégageait. Elle restait pétrifiée, perdue dans l’océan de ses pensées. Pourtant, elle devait réagir, dire quelque chose. N’importe quoi, histoire de ne pas passer pour la dernière des idiotes. Elle finit par lentement ouvrir la bouche et des mots à peines audibles en sortirent.


      « Shane, c’est bien toi ? » c’était sorti comme un murmure.


    Pour s’assurer qu’il était bien là, que tout ça n’était pas qu’illusion, elle porta la mais à son visage.

      « Pourquoi es-tu là ? »


    Il était là, devant elle, il était réel, elle pouvait le sentir sous ses doigts. Elle ne sait pas si elle aurait dut s’approcher si fort de lui mais la tentation était plus forte que tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shane O'Connor

avatar

Messages : 79
Date de naissance : 08/06/1991
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: People always leave ... but sometimes, they come back [PV SHANE]   Ven 5 Juin - 17:06

    Lorsque sa peau toucha celle de Mélanie et que celle-ci tomba dans ses bras par maladresse il fut parcouru par des millions de frissons. Shane reconnaissait tout à fait la jeune femme dans son attitude et sa maladresse. Elle était à la fois gracieuse et majestueuse tout en étant maladroite et inattentive. La revoir, la toucha, la sentir, alors qu’il ne s’y attendait absolument pas était totalement déstabilisant. Il n’arrivait pas à quitter son regard, son souffre en était presque coupé. Il se perdait dans ses souvenirs et n’arrivait pas à dire ce qu’il ressentait. Il aurait aimé lui dire qu’il était là pour elle, qu’il venait d’emménager et que plus jamais il ne la quitterait … Seulement les choses avaient changé. A cet instant précis Shane ne savait même pas s’ils étaient toujours ensemble. L’absence de 3 ans, l’abandon des lettres laissait présager que non … Pourtant il espérait toujours autant que les sentiments les rattraperaient, qu’ils s’embrasseraient fougueusement et qu’ils vivraient heureux. Mais non, la jeune femme se décala tout aussi vite qu’elle lui ai tombé dans les bras, ce qui ne présageait rien de bon. Peut-être avait-il été remplacé, peut-être qu’elle ne ressentait plus rien pour lui …

    Il n’était de toute évidence pas prêt à la revoir, il n’était pas rasé, pas coiffé et venait de jouer au foot. Par contre, elle, dégageait une chose extraordinaire. Peut-être était-ce son odeur ou sa beauté mais Shane n’arrivait définitivement pas a détacher son regard d’elle. Certes depuis son arrivée il avait été un peu volage, mais il se rendit compte en se retrouvant face a Mélanie, que c’était elle, la seule et l’unique et qu’il avait bien fait de changer de vie et de venir la rejoindre. Peut importe si elle avait un nouveau copain peu importe si elle n’avait plus de sentiment pour lui, il ferait tout pour la reconquérir.

      « Shane, c’est bien toi ? » c’était sorti comme un murmure.


    Il n’avait pas besoin de répondre à cette question, il savait très bien qu’elle connaissait la réponse. Même si trois longues années c’étaient écoulées, ils auraient pu se reconnaitre juste par la voix, juste grâce à un toucher ou même à plusieurs centaines de mètres. Ils ne se trouvaient qu’un un seul et minuscule mètre l’un de l’autre, elle savait que c’était lui.

      « Pourquoi es-tu là ? »


    Cette phrase résonna en lui. Il aurait répondu tout de suite que c’était pour elle si il en avait eut le courage mais il préféra laisser le doute et ne pas risquer de recevoir une réponse négative. Il sentit alors sa douce main se déposer légèrement sur son visage mal rasé. Mais qu’importe, l’instant était magique. Il porta sa main dans sa longue chevelure blonde et murmura à son tour.

      « Tu sais très bien pourquoi je suis la. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélanie Potencier

avatar

Messages : 97
Date de naissance : 27/10/1990
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 27

ME MYSELF AND I
DOUBLE COMPTE ::: Pas pour l'instant
PROPOSITION DE TOPIC ?: Fermée
MY RELATIONSHIPS :::

MessageSujet: Re: People always leave ... but sometimes, they come back [PV SHANE]   Ven 5 Juin - 17:32

    Il avait reposé la main sur elle, ses doigts étaient entremêlés dans la longue chevelure de la blonde. Sa propre main qui était posée sur sa joue retomba. Ses doigts continuèrent cependant à le frôler, comme si elle voulait emporter avec elle une parcelle de lui. Cette situation était des plus troublantes. Elle mourrait d’envie de se blottir contre lui, de toucher ses lèvres et que tout ça se finisse dans un baiser tendre et passionné. Mais au lieu de ça, Mélanie baissa le regard et se mordit la lèvre inférieure. Quand elle faisait ça, ce n’était jamais très bon signe, quand elle faisait ça, c’était qu’elle ne savait pas comment réagir d’autre et qu’elle cherchait simplement une autre solution, autre chose à faire.

    L’émotion était forte, peut-être même trop. Comme je l’ai dit, Mélanie était irritable ces derniers temps et les larmes coulaient sur ses joues pour un rien. A cet instant, elle se retenait le plus possible, si ça ne tenait qu’à elle, elle aurait plongé dans ses bras musclés, des bras dans lesquels elle se sentait en pleine sécurité et elle aurait pleuré à chaudes larmes. Les choses sont-elles réellement si dures ? Ne peut-on pas reprendre le temps là où nous l’avions laissé ? Si elle le pouvait, elle serait remontée à la fin de l’été de l’année 2006 et au moment de poser le pied dans l’avion, elle aurait fait demi-tour.

    Les regrets font toujours partie de nous. Quand on est au moment même on se dit qu’il est trop tôt et puis après on se rend compte que c’est trop tard. Est-ce que Shane et Mélanie étaient arrivés au point de non-retour ? Celui où on ne peut plus changer le destin ? Celui où notre chance est passée, que notre amour ne verra plus le jour ? En tout cas, Mélanie était sure d’une chose, s’il était là, c’était qu’il tenait encore à elle. Elle ne voyait pas d’autre solution. Il aurait pu suivre l’une de ses copines ici mais ce serait vraiment étrange qu’ils se retrouvent dans la même ville.

    Il est vrai que la réaction de Mélanie avait due être étrange et la réaction de Shane fut des plus normale, il enleva sa main à son tour. Mélanie ne voulait pas qu’un sentiment de malaise s’installe entre eux. Les questions qu’elle venait de posées étaient des plus stupides car comme il venait de le dire, elle avait la réponse à chacune. Ce que l’on peut être idiot dans ces moments-là !


      « Pourquoi avoir attendu 3 ans ? »


    C’est la question qu’elle lui posa. Une question à laquelle elle ne connaissait pas la réponse. En fait, cette question aurait pu se poser autrement car au fond d’elle, elle pensait *T’es stupide ou quoi ?! Pourquoi tu ne m’as pas rejoint plus tôt ?!* Elle lui en voilait, encore et toujours mais en fait, elle passait la faute sur lui pour rien. C’était elle et elle seule la fautive. Pourquoi avait-elle quitté le pays ? Elle pouvait très bien continuer ses études là-bas non ? Pourquoi n’était-elle pas restée avec lui ? Elle l’aimait … Plus que tout.

    Mélanie n’était pas guérie, elle avait toujours envie de fondre en larme, des larmes de colère contre elle mélangée à des larmes de joies de l’avoir retrouvé. Ses larmes auraient également étés pleines de nostalgie, une nostalgie qui nous ronge de l’intérieur. Mélanie voulait retourner dans le passé, mais elle ne pouvait pas …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shane O'Connor

avatar

Messages : 79
Date de naissance : 08/06/1991
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: People always leave ... but sometimes, they come back [PV SHANE]   Ven 5 Juin - 18:51

    Leurs mains tombèrent l’une après l’autre et Mélanie changea complètement d’attitude. Il avait prévu toutes les situations possibles lors de leur retrouvailles, Mélanie lui sauta au cou et en lui avouant qu’il lui avait terriblement manqué, Mélanie refusant de lui parler et s’enfuyant en courant, Mélanie distante et froide … Et il avait évidemment prévu toutes les réactions qu’il aurait fasse à l’attitude de sa belle. Mais, ce geste de Mélanie le troubla et le fit douter. Elle baissa la tête et n’osait plus le regarder. Etait-elle ennuyer qu’il vienne la voir ? Avait-elle quelque chose à lui avouer ? Beaucoup de questions s’enchainèrent dans sa tête et il savait très bien qu’il devrait d’abord répondre aux questions de la jeune demoiselle avant d’avoir ses réponses.

      « Pourquoi avoir attendu 3 ans ? »


    Il releva le visage de Mélanie et l’obligea presque à le regarder. Il n’avait aucune raison de lui mentir mais il voulait qu’elle ressente ce qu’il ressentait et pour ça il n’y avait qu’un moyen, le regard. Son regard était intensif et il ne la lâchait pas des yeux. Un regard qui en disait long sur ses sentiments envers la jolie blonde.

      « Jusqu’à ce que ton avion décolle j’espérais que tu fasse demi tour et que tu restes en Australie. Tu m’avais dis de ne pas venir à l’aéroport et pourtant je suis venu quand même. Je n’avais pas le courage de te dire adieu et de te voir t’envoler. J’ai attendu durant 1 heure dans le hall d’entrée après le décollage de ton avion en espérant que tu ais changé d’avis au dernier moment mais … Tu n’es jamais revenue. Je t’en ai voulu et je pensais que tu ne m’aimais pas réellement. Puis j’ai reçu ta lettre et toute ma haine s’est évanouie. Plus le temps passait et plus tu me manquais. Mais je pensais que l’on n’allait jamais se revoir. Je devais refaire ma vie, je ne pouvais pas attendre de te retrouver alors que je pensais ne jamais te revoir. Tu étais à l’autre bout du monde et je n’avais pas les moyens de me payer un billet d’avion pour te rejoindre…J’ai essayé de t’oublier, par tous les moyens mais je n’ai pas pu. Et je me suis retrouvé ici. J’ai emménagé il y a deux semaines mais je n’osais venir te voir. J’avais peur de ta réaction … »


    C’était dit. Il avait déballé tout ce qu’il avait sur le cœur. Durant ses paroles, il avait pris la main de Mélanie sans même s’en rendre compte. La jeune femme semblait perdue. Il envisagea de plus en plus le fait qu’elle ait refait sa vie … sans lui. Il ne savait plus rien d’elle, sauf son adresse. Peut-être était-elle mariée, peut-être était-elle-même devenue homosexuelle. Il ne savait rien et doutait affreusement des sentiments qu’elle ressentait pour lui. Et si il était venu la rejoindre pour rien … Que ferait-il dans cette immense ville qu’il ne connaissait pas ?

      « Pourquoi tu es partie ? »


    Maintenant qu’il avait répondu à sa question et surement à toutes celles qu’elle pouvait se poser, il avait lui aussi le droit d’avoir ses réponses. Mais avant d’avoir ses réponses il voulait être sure de pouvoir profiter, peut-être pour la dernière fois, des douces lèvres de la femme qu’il considérait comme étant la femme de sa vie. Il se rapprocha d’elle et prit sa deuxième main. Il se pencha légèrement puis murmura un son à peine audible.

      « Je ne veux rien regretter et si ça ne doit pas recommencer j’aurais au moins profiter de ça … »


    Et il l’embrassa, tout naturellement. Le baiser fut d’abord tendre et doux puis la passion l’emporta et le baiser se transforma en une marque fougueuse et passionnée d’amour. Il avait eut son baiser et il ne voulait la renforcer en rien. Il se recula donc et attendit une réaction, bonne ou mauvaise …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélanie Potencier

avatar

Messages : 97
Date de naissance : 27/10/1990
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 27

ME MYSELF AND I
DOUBLE COMPTE ::: Pas pour l'instant
PROPOSITION DE TOPIC ?: Fermée
MY RELATIONSHIPS :::

MessageSujet: Re: People always leave ... but sometimes, they come back [PV SHANE]   Ven 5 Juin - 19:36

    Mélanie l’avait écouté, attentivement. Il lui avait relevé le visage, l’obligeant à l’affronter. Et c’était le bon mot, c’était le pire de tous les affrontements, affronter ce regard si beau, résister à la tentation et à tous ces souvenirs. Ses yeux étaient toujours aussi attrayants mais ça, elle avait pu déjà le remarquer avant. Un regard sombre et mystérieux mais un regard qui laissait aussi passer une certaine souffrance. Elle s’efforça à ne pas s’y perdre et d’écouter chacune de ses paroles. N’importe quel mot, quel qu’il soit, lui faisait de plus en plus mal. Est-ce que c’est comme ça l’amour ? Quand les choses sont presque impossibles, ça fait vraiment mal. Un mal de l’intérieur, un mal inexplicable. Elle ne savait pas pourquoi mais jusqu’ici elle n’avait toujours pas versé une larme. Et pourtant elles étaient bien là, prêtes à surgir.

    Elle n’était pas revenue et elle s’en voulait à présent. Elle se demanda alors comment elle avait pu vivre sans lui pendant si longtemps. Avait-elle fini par l’oublier ? Non, une telle chose était impossible. Shane venait de faire un long monologue, un monologue qui lui donnait plus d’arguments que ce qu’elle attendait. Que pouvait-elle répondre à tout ça ? La réalité lui était une nouvelle fois revenue en pleine face et elle ne pouvait plus rien contre ça. La passé fait mal, le passé fait partie de présent et nous poursuit dans le futur. En parlant du passé, Shane lui lança une question.


      « Pourquoi tu es partie ? »


    La question piège car au fond, pourquoi est-elle vraiment partie ? Les mots allaient êtres durs à choisir, sa justification ne serait certainement pas à la hauteur de ce qu’il venait de lui dire, mais il attentait des explications et il avait raison, en 3 ans, elle ne le lui en avait jamais données. Elle sentait la paume du jeune homme dans la sienne et la laissa à cet endroit, il avait peut-être besoin de contact et puis au fond, elle le voulait peut-être elle-même aussi.

      « J’ai été idiote, affreusement idiote. C’était prévu depuis de nombreux mois que j’allais suivre mon frère en Amérique avant qu’il ne parte en mission militaire. C’est ma moitiée, je voulais profiter des derniers instants avec lui. Et d’un autre côté, il y avait toi. Je t’aimais depuis un certain temps déjà et puis le soir du bal de fin d’année on s’est embrassés. Tu es la meilleure chose qu’il me soit arrivée dans la vie Shane, la meilleure et je ne voulais pas partir, pour toi. J’aurais pu te proposer de venir avec moi mais je savais que tu refuserais. Alors je me suis juré que si tu venais à l’aéroport alors que je t’avais demandé le contraire et que tu m’aurais retenue, je serais restée, avec toi et je t’aurais aimée de tout mon cœur, de toute ma vie. Je t’aime toujours Shane, de tout mon cœur. »


    Les derniers mots étaient venu tout naturellement seulement ceux-là, elle ne pensait pas qu’elle le les dirait à voix haute. C’est alors que Shane s’approcha plus d’elle et lui prit la main. Il lui répondit une phrase tout autre que ce à quoi elle s’attendait.

      « Je ne veux rien regretter et si ça ne doit pas recommencer, j’aurais au moins profité de ça … »


    Il s’approcha alors encore plus d’elle, elle ne le repoussa pas, le laissant faire et puis elle en avait terriblement envie elle aussi. Le baiser fut d’abord doux et passa ensuite au fougueux et passionnel. Les yeux de Mélanie étaient fermés mais une larme réussit à se profiler à travers ses paupières. Elle coula lentement le long de sa joue pour s’écraser ensuite sur le sol. Shane s’écarta alors. Qu’est-ce qui venait de se passer ? Est-ce que c’était raisonnable ? Aurait-elle dut le laisser faire ? Oh oui ! Parce qu’elle en avait envie. Il s’était reculé mais elle fit un nouveau pas vers lui. Elle prit son visage entre ses mains et ses lèvres retrouvèrent celles de celui qu’elle aime. Les mains du jeune homme posées sur sa taille la serraient contre lui. La distance qu’elle s’était efforcée de tenir entre eux n’existait plus. Plus de limite, plus de frontières. Rien que l’amour et la passion, le bonheur de retrouver l’être aimé, perdu de vue depuis si longtemps.

    Le baiser dure, un certain temps, si fougueux et passionné. S’ils avaient continués comme ça, ils se seraient retrouvés sur le terrain, entrain de se déshabiller. Mais Mélanie réagit autrement. Contre toute attente elle le repoussa. Décolla ses lèvres de celles de Shane. Les larmes coulaient maintenant à flots sur ses joues, elle ne pouvait plus se retenir.


      « Je suis désolée, … on ne peut pas faire ça, … pas comme ça … pas maintenant. »


Dernière édition par Mélanie Potencier le Sam 6 Juin - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shane O'Connor

avatar

Messages : 79
Date de naissance : 08/06/1991
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: People always leave ... but sometimes, they come back [PV SHANE]   Sam 6 Juin - 19:01

    Tout ce qu’elle avait dit était si juste, il ne pouvait pas la contredire. Et à cet instant précis, il se demandait pourquoi il n’était pas allé la voir à la porte de son avion et pourquoi il ne l’avait pas retenue. Si seulement il avait su avant qu’elle resterait, pour lui … Mais le passé demeure le passé et s’imaginer sa vie 3 ans plus tard s’il l’avait retenu ce jour là ne sert à rien.

    Même si il ne voulait pas s’imaginer sa vie s’il l’avait retenu il ne pouvait s’empêcher de penser aux mots qu’elle venait de prononcer. « Je t’aime toujours Shane, de tout mon cœur ». Lui aussi l’aimait, bien plus qu’elle ne pouvait l’imaginer et bien plus qu’il ne pouvait lui prouver. Il préféra ne rien répondre à Mélanie. Il ne voulait pas que les mots qu’elle venait de prononcer puisse s’échapper de sa tête aussi vite qu’ils avaient pu y rentrer.

    Lorsqu’ils se retrouvèrent à s’embrasser, plus rien ne semblait exister autour de Shane. Il n’arriva même plus à se souvenir de l’endroit où il se trouvait. Il n’arrivait plus à réagir et ne pensait qu’à une seule chose : ne plus jamais la quitter. Mais il ne voulait la forcer en rien et par respect pour elle, il s’éloigna. Il espérait vraiment qu’elle lui saute au cou et qu’elle l’embrasse passionnément. Et ce fut le cas. Ce deuxième baiser était bien plus passionné que l’autre. Il dépassa toutes les limites du désir. Il ne voulait pas que cet instant s’arrêta et s’il avait pu il aurait figé le temps afin de pouvoir tenir les lèvres de la jeune femme indéfiniment sur les siennes. Mais les choses se passèrent autrement. En quelques instants tout s’arrêta brusquement, beaucoup trop brusquement à son goût. Il sentit la main de Mélanie le repousser gentiment. Il ne comprenait pas, pourquoi elle décida de briser un instant si magique.

      « Je suis désolée, … on ne peut pas faire ça, … pas comme ça … pas maintenant. »


    Il n’était pas d’accord. Bien sur qu’ils pouvaient faire ça, comme ça et tout de suite. Ils ne s’étaient pas vu depuis 3 ans après tout … Jamais il n’aurait pu interrompre ce moment come elle venait de le faire sauf si il avait quelqu’un d’autre dans sa vie et qu’il aimait plus que tout cette personne. Mais ce n’était pas le cas. Or, si elle avait décidé de le repousser ainsi ce n’était pas parce qu’elle n’avait pas envie de l’embrasser. Il y avait forcement une autre raison, Shane en était persuadé.

      « Je ne comprends pas … Pourquoi ? Tu viens de dire que tu m’aimais toujours et … Je ne comprends pas ?! »


    Ce qu’il venait de dire était plutôt incompréhensible. Mais c’était exactement ce qu’il ressentait, de l’incompréhension totale. Il mourra d’envie de la serrer contre ses bras, de l’embrasser et de sentir le parfum si délicat de ses cheveux. Il voulait revivre l’été magique qu’ils avaient passé ensemble il y a maintenant 3 mois. Mais à en croire l’attitude de Mélanie, elle ne désirait pas la même chose que lui.

    Il remarqua alors que la jeune femme essayait de masquer des larmes coulant sur son visage et baissant la tête. Mais Shane la connaissait par cœur et il s’avait que si elle ne le regardait pas c’est qu’elle n’osait pas lui dire quelque chose, qu’elle ne voulait pas l’affronter. Il remonta une nouvelle fois le visage angélique de la jeune femme et passa une main sur sa joue humide pour lui retirer ses larmes. Il détestait la voir pleurer. Il savait qu’elle ne pleurait que très rarement et il détestait se dire qu’il était la cause de cette tristesse.

      « Je suis désolé. Je n’avais pas l’intention de te faire souffrir … Je sais même pas pourquoi je suis venu. J’avais besoin de toi mais tu as refais ta vie et je n’ai nullement le droit de débarquer comme ça et de tout chambouler … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélanie Potencier

avatar

Messages : 97
Date de naissance : 27/10/1990
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 27

ME MYSELF AND I
DOUBLE COMPTE ::: Pas pour l'instant
PROPOSITION DE TOPIC ?: Fermée
MY RELATIONSHIPS :::

MessageSujet: Re: People always leave ... but sometimes, they come back [PV SHANE]   Sam 6 Juin - 19:27

      « Je ne comprends pas … Pourquoi ? Tu viens de dire que tu m’aimais toujours et … Je ne comprends pas ?! »


    Evidemment qu’elle l’aimait toujours ! Elle venait de le lui dire ! Mas alors pourquoi avoir réagi ainsi ? Pourquoi l’avoir repoussé alors qu’elle l’aime ? Mélanie comprenait l’incompréhension de Shane mais elle n’avait aucune réponse à toutes ses questions. Elle n’avait pas refait sa vie avec un autre gars, elle ne se l’était pas permis. Si seulement elle avait pu éviter tout ça, elle l’aurait fait. Tout ce qu’elle voulait pour l’instant c’était que Shane reste. Elle ne voulait pas qu’il parte à nouveau, même si ça aurait été une réaction normale venant de lui. Se faire repousser après une telle chose est carrément incompréhensible, il avait raison.

    Mélanie détestait quand Shane avait raison et donc ça veut dire qu’elle le déteste constamment ! Est-ce que c’était marqué quelque part « Quand Shane O’Connor sera né, il aura toujours raison ! » ? Parce que si ça avait été le cas, Mélanie aurait enfin eu une réponse rationnelle à tout ça. Oui, elle le détestait pour ça mais elle l’aimait pour bien d’autres choses comme son amour, son regard, son sourire, son toucher, ce sentiment de sécurité, cette confiance totale, ce bien être perpétuel, et bien d’autres choses encore.


      « Je suis désolé. Je n’avais pas l’intention de te faire souffrir … Je sais même pas pourquoi je suis venu. J’avais besoin de toi mais tu as refais ta vie et je n’ai nullement le droit de débarquer comme ça et de tout chambouler … »


    Là par contre, il avait totalement tord ! Et ses larmes qui n’arrêtaient pas de couler sur ses joues ! Ce n’était pas lui qui la faisait souffrir. Il n’était pour rien dans tout ça. La seule idiote dans l’histoire c’était elle et elle seule. Il posa à nouveau la main sur elle et sécha ses larmes. Quand il eut fini de parler, il la lâcha et fit un pas en arrière. Ça ressemblait à des mots d’adieux mais Mélanie ne le voulait pas comme ça. Elle lui rattrapa en vitesse le bras. Elle avait enfin fini de pleurer.

      « Restes s’il te plait … »


    C’était vrai mais Shane allait-il comprendre ? Avec Mélanie c’était soit chaud soit froid et tout pouvait changer du tout au tout. Elle n’attendit pas de réponse venant de la part du jeune homme et l’attira avec elle. Elle le força à la suivre en lui tenant la main. Elle remonta les gradins pour retrouver l’endroit où elle s’était assise en arrivant. Elle lui lacha la main pour prendre son cahier de chansons en main et le lui tendit.

      « Regarde la dernière chanson que j’ai écrite et rappelle-toi des anciennes. Tu crois vraiment que je n’ai pas besoin de toi moi aussi ? »


    Si elle lui montrait ça, c’était parce que la différence était marquante. On était passé des chansons joyeuses à des chansons de déprime. Oui, Mélanie avait réellement besoin de lui pour reprendre pied sur terre. Il était sa vie, son oxygène, son élément indispensable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shane O'Connor

avatar

Messages : 79
Date de naissance : 08/06/1991
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: People always leave ... but sometimes, they come back [PV SHANE]   Jeu 25 Juin - 18:34

    Il détestait voir les gens souffrir, mais lorsqu’il s’agissait de Mélanie c’était complètement insupportable surtout qu’il pensait être la cause de cette tristesse. Il s’en voulait d’être revenu, il s’en voulait de la faire pleurer, il pensait qu’elle ne désirait pas le revoir. Il n’en fut que plus étonné lorsqu’elle lui demanda de rester. Il ne savait plus où il en était, ce qu’il devait faire, ce qu’elle voulait vraiment… Elle devait faire par pitié, elle venait de le repousser elle ne pouvait pas avoir changé d’avis d’un seul coup pour lui demander de rester. Il commença à se retourner pour partir mais elle en décida autrement. Elle posa sa main sur son bras, le retenant. Il n’y comprenait plus rien. Elle se mit à avancer, l’entrainant avec elle. Elle monta les marches des gradins deux par deux. Une fois en haut des gradins elle se dirigea dans un coin, certainement le coin le plus sombre. Elle qui était si joyeuse, si souriante, si pleine de vie, il n’arrivait pas a comprendre qu’elle puisse s’isoler dans un endroit si sombre, si seul et si déprimant. Que c’était-il passé durant ces 3 dernières années ?

    Il prit le cahier qu’elle lui tendait. Il savait très bien ce qu’il contenait et il était heureux de voir qu’elle avait continué la musique. Seulement, lorsqu’il commença à lire les paroles de la seule et unique chanson qui était écrite il ne reconnu pas Mélanie. Ces paroles étaient fades, sans originalité, complètement vide d’émotion et même de talent… L’inverse total des magnifiques chansons d’autrefois.

      « Tu as écris ça ? Ce n’est …»


    Il n’osa pas finir sa phrase. Après tout elle était peut-être passée à autre chose. Elle avait peut-être décidé de changer de style et de registre. Il n’avait aucun droit de juger son travail bien que la différence entre ce qu’elle écrivait avant et ce qu’il venait de lire était plus que flagrante.

      « Regarde la dernière chanson que j’ai écrite et rappelle-toi des anciennes. Tu crois vraiment que je n’ai pas besoin de toi moi aussi ? »


    Ce n’était tout de même pas à cause de lui si elle écrivait comme ça ? Les paroles de cette chanson étaient triste, déprimante. Il la regarda, la fixa dans les yeux. Et il remarqua qu’elle n’avait plus aucune expression. Elle semblait perdue et vide. Si elle était si mal sans lui pourquoi n’était-elle pas revenue le voir au cours des 3 dernières années ? Peut-être était-elle triste à cause d’un événement récent, qui c’était passé ici dans sa « nouvelle » vie.

      « Tes anciennes chansons semblent si loin … Ce n’est pas toi ça. Tu ne peux pas écrire de telles chansons. Ca ne te ressemble pas. Où est passée la Mélanie joyeuse et pleine de vie qui écrivaient de magnifiques chansons ? Tu continues de chanter au moins ? »


    Après ce qu’il venait de lire il n’était même pas sure qu’elle ai continué sa passion. Elle avait tellement changé …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélanie Potencier

avatar

Messages : 97
Date de naissance : 27/10/1990
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 27

ME MYSELF AND I
DOUBLE COMPTE ::: Pas pour l'instant
PROPOSITION DE TOPIC ?: Fermée
MY RELATIONSHIPS :::

MessageSujet: Re: People always leave ... but sometimes, they come back [PV SHANE]   Mar 30 Juin - 10:48

    Oui, c’était bel et bien elle qui avait écrit tout ça et non, ça ne lui ressemblait pas. Avant Mélanie était une fille qui débordait d’énergie mais depuis ce changement d’horizon, le départ de son frère et la perte de son premier véritable amour, rien n’allait plus. Alors que devait-elle faire ? Elle avait devant elle un moyen de remédier à toute cette souffrance. A nouveau tomber dans ses bras et pleurer à chaudes larmes ? Ou le laisser s’en aller et continuer la vie comme elle venait. Payer son loyer au moyen d’un boulot minable qui vous rapporte peu mais malgré tout avec souvent des pourboires. Si elle recommençait dans la musique, elle aurait pu cartonner c’était certain. Mais plus maintenant. Les temps avaient tellement changés.

      « Tes anciennes chansons semblent si loin … Ce n’est pas toi ça. Tu ne peux pas écrire de telles chansons. Ca ne te ressemble pas. Où est passée la Mélanie joyeuse et pleine de vie qui écrivaient de magnifiques chansons ? Tu continues de chanter au moins ? »


    Elle le savait, plus rien n’était comme avant et même dans ses chansons ça se faisait ressentir. Devait-elle répondre en disant la vérité à toutes ses questions ? Qu’elle n’écrivait plus depuis bien trop longtemps et que par conséquent elle ne chante plus non plus. Enfin si elle chante, au bar, deux fois par semaines, mais ce ne sont pas ses propres chansons qu’elle chante. Où était passée cette Mélanie joyeuse et pleine de vie ? C’était une bonne question. Avec elle on ne s’ennuyait jamais et on avait toujours le sourire aux lèvres. Il est vrai que si on la regarde aujourd’hui, on aurait plutôt envie de la prendre en pitié. Elle est sobre et passe inaperçue. Sa vie est devenue morne et monotone. Alors oui, pour remédier à tout ça, elle avait besoin de Shane. C’était le rayon de soleil qui illuminait ses journées et il est certain que la Mélanie d’avant ne se trouve pas bien loin.

      « Non, je ne chante plus. Les dernières chansons je les ai écrites aujourd’hui, ça fait deux ans que j’ai abandonné. Enfin je chante toujours, mais dans des bars et ce ne sont pas mes chansons. J’ai réellement besoin de toi Shane ! Ne m’abandonne plus. »


    Qui parle d’abandon ? N’étais-ce pas elle qui s’en était allée le laissant seul en Australie ? C’était lui qui avait droit au plus grand mérite dans l’histoire, c’était lui qui, même s’il avait attendu 3 ans pour le faire, était venu en Amérique pour la retrouver. Et si là-dedans il n’y a pas un soupçon d’amour, alors il n’y a rien. Mélanie avait énormément de chance d’être tombée sur un gars comme Shane. Combien de garçons auraient traversé l’océan pour retrouver quelqu’un après tant d’années ? Ils sont très rares en tout cas ! Alors s’il devait partir, Mélanie ne le laisserait pas faire. Elle avait réellement besoin de lui, sa perle rare.

    Dans ses paroles, Mélanie avait également merdé, elle avait parlé du bar. La réaction de Shane ne se ferait certainement plus attendre et elle allait également passer un mauvais quart d’heure. Enfin … Au point où elle en était, un peu plus ou un peu moins, ce n’était pas vraiment grand-chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: People always leave ... but sometimes, they come back [PV SHANE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
People always leave ... but sometimes, they come back [PV SHANE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» John Lee Hooker
» blues play back en G
» back door gang
» Play Back : JJ Milteau - Boogie Mix
» En manque de bonnes vieilles JB-PB ;) Back here !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MADEMOISELLE & Brown U. :: . BROWN UNIVERSITY . :: BROWN UNIVERSITY : " The sportive Ground Floor" :: Stade de Foot-
Sauter vers: